CONGRÉGATION DE LA SAINTE FAMILLE DE LYON

Fondation en 1825

Sur la colline de la Croix Rousse une dizaine de femmes travaillant dans un atelier de tissage suivent un règlement de vie.

Elles demandent au Père POUSSET de les accompagner…

Après y avoir pensé devant Dieu et devant la Sainte Famille, pour laquelle il avait une dévotion spéciale, le Père POUSSET rédige la première règle, remise aux sept premières novices, la veille de la Pentecôte, 21 Mai 1825   

« Le grand avantage de votre institution, est qu’elle soit fondée sur l’humilité et n’ait presque rien que de commun en apparence, qu’elle soit spécialement consacrée à honorer cette vie cachée et laborieuse à laquelle Notre Seigneur a donné tant de préférence, en lui accordant une si grande partie du temps qu’Il avait à passer sur la terre ».

(Première règle)

La Congrégation a alors son siège rue des Chartreux, à la Croix Rousse.

La « révolte des canuts » à Lyon déstabilise la Congrégation qui s’oriente vers d’autres activités, en particulier les écoles.

Une deuxième règle de vie est rédigée, approuvée en 1852

« Tout en maintenant le plus possible votre premier esprit de simplicité, nous croyons que la Providence vous demande de vous prêter, en ces temps, aux besoins de l’Eglise et aux nécessités du prochain »

Au fil des années, des communautés s’ouvrent dans une dizaine de départements du Centre-Est ; les activités se diversifient.

1857 : En raison de l’augmentation du nombre des religieuses, la Congrégation installe son siège Rue DEBROUSSE, à Lyon.

Comme toutes les Congrégations, en France, la maison Mère de la Sainte Famille de Lyon est réquisitionnée comme « ambulance » durant les guerres de 1870 et de 14-18.

Avec le Concile Vatican II, la Congrégation vit son aggiornamento.

Dans les Constitutions de 1970 nous pouvons lire 

« Nous espérons pouvoir dire un peu que Dieu aime tout homme, tel qu’il est, là où il est, et qu’ainsi toute son existence, si banale et si ordinaire soit-elle, a une valeur infinie et irremplaçable. »

Dans les années 1982 à 2000, la Congrégation cherche des possibilités de rapprochements avec d’autres Congrégations, celles-ci n’ont pas abouti.

La Congrégation participe au projet de construction d’un EHPAD « intercongrégations ».

Ouverture de l’EHPAD « Accueil des BUERS » à Villeurbanne en 2008.

2009 : Transfert de la Maison Mère de la Rue DEBROUSSE à Lyon à Sainte Foy-Les-Lyon.

Aujourd’hui : 12 sœurs ; l’une d’elles est en travail professionnel.

Les autres sœurs ont des services, essentiellement en pastorale, soit en institution scolaire, soit en paroisse.

Toutes sont maintenant sur deux Diocèses : Lyon et Saint Etienne.