LES « PASSEURS » sont de retour !

Déjà en 2015, la Communauté du 1 rue du lycée avait pu faire connaissance avec le groupe des passeurs. Ce vendredi 16 novembre, toutes les sœurs étaient dans l’attente.

La rencontre devait commencer par une eucharistie à la salle Jean Pierre Médaille, le temps n’étant pas assez clément pour permettre d’utiliser la grande chapelle.

Au début de la messe Sœur Marie Claire a dit sa joie pour ce lien qui se resserrait entre laïcs et sœurs de Saint Joseph (les trois communautés de Bourg étaient là). Puis le Père MONTERRAT, notre célébrant, s’est présenté. Ce fut une cérémonie sobre et priante.

A la sortie de la messe, notre communauté a eu la joie d’être « accueillante ». Monsieur ZAMPROGNIO avait pris soin de bien fournir le buffet. Chaque sœur avait mis la main à la pâte pour l’aménagement du lieu. Après avoir traversé la « Sibérie » ( un couloir glacial), nous voici donc bien au chaud, bien serrés dans notre salle à manger.

Si des visages étaient déjà connus, ce n’était pas le cas pour tous, mais l’ambiance n’était pas gelée et les langues non plus. Tout le monde a fait honneur aux toasts et aux boissons.

Un bon moment convivial à recommencer. Quand ? Nous sommes prêtes !

C’est sur la colline de la Croix Rousse que sœur Saint-Jean Fontbonne arriva le 13 juillet 1816 pour ouvrir un Noviciat dans une partie de l’ancien Couvent des Chartreux, rue Pierre Dupont.

Et c’est de là que la Congrégation Saint-Joseph de Lyon a essaimé !

Aujourd’hui, ce lieu de « fondation » est porteur de la riche histoire de notre Congrégation qui a vu des « branches Saint-Joseph » se détacher et devenir des Congrégations autonomes.

Un lieu « Mémoire » a été créé, lieu visité par de nombreuses sœurs de Saint-Joseph et de nombreux laïcs, de par le monde. La Province-Europe intègre dans sa mission de favoriser ces visites qui aident à la connaissance de l’histoire des sœurs de Saint-Joseph.

La Province-Europe compte des sœurs en France, en Belgique et en Suisse.

Un Conseil composé d’une Provinciale et de quatre Assistantes favorise la vie de l’ensemble des communautés au service de l’unité et de la mission.

Les sœurs sont rassemblées en communautés apostoliques selon leur âge et leurs possibilités:

  • En petites communautés (de 3 à 5 sœurs).
  • En grandes communautés (de 8 à 15 sœurs).
  • En maisons de retraite où elles partagent la vie des résidants laïcs.

Les sœurs sont engagées dans la société et dans l’Église de multiples façons:

  • À travers des Associations, aide aux personnes en précarité, monde de la migration.
  • Présence au monde des jeunes : soutien scolaire, soutien aux étudiants étrangers.
  • Action pastorale par la catéchèse, la formation biblique, l’action catholique, l’accompagnement spirituel, l’accompagnement des personnes en

D’autre part, la Province a opté depuis longtemps pour confier des responsabilités à des laïcs dans nos Institutions scolaires ainsi que dans nos Maisons de Retraite.

L’animation de ces établissements se fait selon « L’esprit Saint-Joseph ». Religieuses et laïcs engagés ensemble en partenariat travaillent à « la double-union des hommes entre eux et avec Dieu« .

Concernant le monde de l’éducation : des sœurs sont actives en milieu scolaire ou engagées au Conseil de Tutelle.

La TUTELLE SCOLAIRE dans la Province

L’autorité de Tutelle est garante de l’authenticité évangélique du projet éducatif et de sa mise en œuvre dans les établissements qui relèvent de sa responsabilité pastorale.

Le Conseil de Tutelle organise le suivi des établissements, afin de promouvoir leur dynamisme, dans la ligne de la spiritualité Saint-Joseph.

Contactez-nous
close slider